Don du vivant    Don après la mort    Greffe de la cornée    Greffe de rein


La transplantation rénale
On parle de maladie rénale chronique ou d’insuffisance rénale chronique (IRC) lorsque le fonctionnement des reins est atteint de manière durable et irréversible. Les reins n’assurent plus la fonction d’élimination de l’eau et des toxines de l’organisme. Au stade ultime de l’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) le patient peut mourir « empoisonné ».

3 solutions existent à l’heure actuelle : l’hémodialyse, la dialyse péritonéale et la transplantation rénale. Ces 2 dernières, sont proposées au patient, en dehors de l’urgence.

Les maladies rénales sont habituellement silencieuses et ne font pas souffrir. C’est ainsi qu’une personne non suivie et qui n’a pas bénéficié de dépistage (mesure de la tension artérielle, recherche de sang et d’albumine à la bandelette urinaire) peut découvrir sa maladie au stade terminal de l’insuffisance rénale, c’est à dire au moment où il va falloir débuter la dialyse.

A la Réunion, en 2009, c’était le cas une fois sur 2 chez les personnes qui ont commencé la dialyse cette année là.